indulgent

indulgent, ente [ ɛ̃dylʒɑ̃, ɑ̃t ] adj.
• v. 1530; lat. indulgens
1Qui excuse, pardonne facilement. bienveillant, 1. bon, clément, complaisant, généreux, patient; fam. 1. coulant. Un père, un maître, un critique indulgent. Être indulgent avec qqn. « Indulgent pour tout le monde, sévère pour soi : encore une ruse de l'orgueil » (Sartre). « Les enfants doivent être très indulgents envers les grandes personnes » (Saint-Exupéry). compréhensif. Se montrer indulgent pour les défauts d'autrui.
2(Choses) Qui est plein d'indulgence; qui marque l'indulgence. Appréciations indulgentes. bienveillant, favorable. « D'un regard sévère ou indulgent » (Musset). Morale indulgente. facile, large, tolérant.
⊗ CONTR. Âpre, cruel, dur, féroce, impitoyable, implacable, inexorable, rigoureux, sévère. Étroit.

indulgent, indulgente adjectif (latin indulgens, -entis) Qui pardonne aisément les fautes, qui n'est pas sévère, dur : Être indulgent à l'égard des élèves. Qui manifeste l'indulgence : Appréciation indulgente.indulgent, indulgente (citations) adjectif (latin indulgens, -entis) Anne Louise Germaine Necker, baronne de Staël-Holstein, dite Mme de Staël Paris 1766-Paris 1817 Tout comprendre rend très indulgent. Corinne ou l'Italie indulgent, indulgente (synonymes) adjectif (latin indulgens, -entis) Qui pardonne aisément les fautes, qui n'est pas sévère, dur
Synonymes :
- bon
- clément
- compréhensif
- coulant (familier)
- miséricordieux
- tolérant
Contraires :
- dur

indulgent, ente
adj.
d1./d Qui pardonne, excuse aisément. Un père indulgent.
d2./d Qui marque de l'indulgence. Morale indulgente.

⇒INDULGENT, -ENTE, adj.
A. — [En parlant d'une pers.] Qui excuse, qui est enclin à comprendre et à pardonner les fautes d'autrui. Synon. bienveillant, clément, commode, complaisant, compréhensif, généreux, patient; anton. dur, impitoyable, inflexible, intransigeant, rigoureux, sévère. Juge indulgent; indulgent pour les défauts, les fautes. Dieu pour l'homme indulgent ne sera point sévère (HUGO, Rayons et ombres, 1840, p. 1123). Trop indulgent à l'égard d'autrui, il se traitait lui-même avec sévérité (BEAUVOIR, Mém. j. fille, 1958, p. 317) :
1. On dit qu'il [Briand] se montrait indulgent et bon; je le crois bien. Un tel homme ne sait pas haïr, et la rancune en lui ne peut être que de précaution.
ALAIN, Propos, 1932, p. 1071.
[P. méton.] Qui est plein d'indulgence. Rire, verdict indulgent; critique, disposition, morale, patience indulgente. L'œil indulgent d'une police amie (CLEMENCEAU, Vers réparation, 1899, p. 82). L'interrogatoire le plus indulgent l'eût perdue (BERNANOS, Joie, 1929, p. 691) :
2. ... et sans que cela s'exprime par des mots, je sens, chez d'autres amis, l'espèce d'indulgent apitoiement qu'ils éprouvent pour ma toquade de l'art.
GONCOURT, Journal, 1885, p. 419.
Emploi subst. masc. plur., HIST. Partisans de Danton et de Camille Desmoulins (ainsi qualifiés par les partisans de Robespierre) parce qu'ils voulaient mettre fin à la Terreur. Les indulgents envoyés par Gamelin et ses collègues à la guillotine (FRANCE, Dieux ont soif, 1912, p. 304) :
3. ... la tactique et les espérances des Indulgents concordaient avec sa politique antérieure [de Danton] et avec l'opportunisme conciliant qui le caractérise. Malheureusement, parmi les partisans de la « clémence », on comptait des « pourris », qui « voulaient briser les échafauds parce qu'ils avaient peur d'y monter »...
LEFEBVRE, Révol. fr., 1963, p. 385.
B. — P. anal., vieilli, et poét. [En parlant d'une chose] Qui est favorable. Synon. bienveillant, clément, débonnaire, doux, favorable, généreux; anton. dur, rigoureux, rude. L'hiver indulgent attiédit son haleine (DELILLE, Homme des champs, 1800, p. 80). Par un ciel lumineux et sur une mer indulgente, nous entrâmes au golfe d'Athènes (BARRÈS, Voy. Sparte, 1906, p. 30) :
4. Je découvre en tes traits mille charmes nouveaux.
Prodigue en ses faveurs, la nature indulgente
Accorde tous ses dons à ta beauté naissante...
CONSTANT, Wallstein, 1809, I, 4, p. 21.
Prononc. et Orth. : [], fém. [-]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1542 « qui pardonne facilement » cont. relig. (C. MAROT, Rondeaux, LXXIII, éd. A. Grenier, t. 1, p. 446); 2. 1580 « qui s'abandonne, cède à » (R. GARNIER, Antigone, 1336 ds HUG.). Empr. au lat. class. indulgens (part. passé adjectivé de indulgere) « indulgent, bienveillant; qui se donne, s'abandonne à ». Fréq. abs. littér. : 804. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 1 101, b) 1 206; XXe s. : a) 1 342, b) 1 025.
DÉR. Indulgemment, adv., littér. D'une manière indulgente. Anton. sévèrement. Je lis dans le Figaro, où je m'attendais à de noires perfidies, un article de Magnard qui, en blâmant indulgemment mes indiscrétions, écrit que mon journal sue l'authenticité (GONCOURT, Journal, 1890, p. 1277). Peut-être (...) les couples qui les ont engendrés [les alevins] les escortent-ils en les surveillant indulgemment, comme l'on fait pour des enfants en récréation (PESQUIDOUX, Chez nous, 1923, p. 241). []. Att. ds Ac. 1798. 1re attest. 1557 (FERRY JULYOT, 1re partie, 8 [Élégie] ds HUG.); de indulgent, suff. -ment2.

indulgent, ente [ɛ̃dylʒɑ̃, ɑ̃t] adj. et n. m.
ÉTYM. V. 1530, Marot; lat. indulgens « bon, complaisant, bienveillant; adonné à », p. prés. de indulgere « être complaisant, favorable à; se laisser aller à; accorder, concéder », p.-ê. d'abord « faire bonne part à », d'étymologie incertaine.
1 (Personnes). Qui excuse, pardonne facilement. Bienveillant, bon, clément, complaisant, doux, facile, généreux, patient (→ Idéaliser, cit. 2). || Indulgent et sociable (→ Exercer, cit. 44). || Un père, un maître, un chef indulgent. || Il est trop indulgent. Bénin, 1. commode, débonnaire. || Un homme obligeant et indulgent (→ Carte, cit. 11).Vieilli. || Indulgent à… || Indulgent à qqch. (→ Humanitaire, cit. 2); indulgent à soi-même (→ Haïssable, cit. 9).Mod. || Indulgent pour, à l'égard de qqn, un acte. || Être indulgent pour les défauts, les fautes de qqn (→ Couvrir, cit. 30; ensauvager, cit. 1). || Se montrer indulgent pour l'ignorance d'autrui (→ Gentillesse, cit. 5). || Comprendre rend indulgent ( Compréhensif). || Soyez indulgent (cf. À tout péché miséricorde). || Un jury indulgent.
1 Reine des anges au pécheur indulgente,Tournez vos yeux, maternelle régente,Vers vos enfants (…)
Clément Marot, Rondeaux, LXXII.
2 Sois-lui plus indulgent, et pour toi plus sévère.
Corneille, Imitation de J.-C., II, 353.
3 Mais chacun pour soi-même est toujours indulgent.
Boileau, Satires, IV.
4 Un homme dur au travail et à la peine, inexorable à soi-même, n'est indulgent aux autres que par un excès de raison.
La Bruyère, les Caractères, IV, 50.
5 (…) tout comprendre rend très indulgent, et sentir profondément inspire une grande bonté.
Mme de Staël, Corinne, XVIII, V.
6 Soyez doux et indulgent à tous; ne le soyez pas à vous-même.
Joseph Joubert, Pensées, V, LXXIV.
7 (…) en moraliste indulgent qui sait la fragilité humaine et lui pardonne beaucoup.
Th. Gautier, Portraits contemporains, Gavarni.
7.1 Les savants peuvent remarquer que les poètes disent volontiers des choses qui étonnent chez des gens intelligents et qui pourraient les faire trouver bêtes, à savoir de parler quelquefois de pressentiments, de superstitions diverses sans trop de doute. Et on pourrait trouver aussi qu'ils sont indulgents aux vices, même à certains crimes, qu'ils encouragent la paresse des jeunes gens, qu'ils estiment très haut une flânerie à la campagne, une passion.
Proust, Jean Santeuil, Pl., p. 733.
8 Elles sont comme ça. Il ne faut pas leur en vouloir. Les enfants doivent être très indulgents envers les grandes personnes.
Saint-Exupéry, le Petit Prince, IV.
9 Indulgent pour tout le monde, sévère pour soi : encore une ruse de l'orgueil. Innocent et coupable, trop sévère et trop indulgent, impuissant et responsable, solidaire de tous et rejeté par chacun (…) je suis comme tout le monde, quoi.
Sartre, la Mort dans l'âme, p. 147-148.
2 (Choses). Qui est plein d'indulgence; qui marque l'indulgence. || Dispositions indulgentes. Bienveillant, favorable. || Une indulgente patience (→ Berner, cit. 3). || Froideur indulgente (→ Cuirasse, cit. 3). || L'abondance du médiocre avait rendu le goût indulgent (→ Émousser, cit. 5). || Morale indulgente. Facile, tolérant.
10 Au tribunal le magistrat s'oublie, et ne voit plus que l'ordonnance. — Indulgente aux grands, dure aux petits.
Beaumarchais, le Mariage de Figaro, III, 5.
11 (…) d'un regard sévère ou indulgent de ces yeux que voilà, dépendait la tristesse ou la joie des vôtres (…)
A. de Musset, les Caprices de Marianne, I, 12.
12 (…) elle m'aurait rendu scrupuleux à l'excès, si je ne m'étais pas fait de bonne heure, pour mon usage, une morale indulgente.
France, le Petit Pierre, I, p. 12.
3 (1580). Vx et littér. || Indulgent à… : qui se laisse aller facilement à… Complaisant.
13 De ses refus d'apprêt oubliant l'artifice,Indulgente à l'amour, sans fierté, sans caprice,De son sexe cruel n'ayant que les appas.
André Chénier, Élégies, XI.
4 N. m. Hist. Les dantonistes, pour les partisans de Robespierre (→ Immoler, cit. 5). || Les indulgents et les enragés.
CONTR. Âpre, cruel, draconien, dur, féroce, impitoyable, implacable, inexorable, rigoureux, sévère.
DÉR. Indulgemment.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • indulgent — indulgent, ente (in dul jan, jan t ) adj. 1°   Qui a de l indulgence, qui pardonne aisément. •   Indulgents à leurs femmes, VAUGELAS Q. C. 285. •   Sois lui plus indulgent [au prochain] et pour toi plus sévère, CORN. Imit. II, 3. •   Mais chacun… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • indulgent — INDULGÉNT, Ă, indulgenţi, te, adj. Care manifestă indulgenţă; care iartă uşor; iertător, îngăduitor, tolerant. – Din fr. indulgent, lat. indulgens, ntis. Trimis de valeriu, 13.09.2007. Sursa: DEX 98  Indulgent ≠ exigent, riguros, sever,… …   Dicționar Român

  • indulgent — INDULGENT, [indulg]ente adj. Qui remet, qui excuse, qui pardonne aisément les fautes. Maistre, Prince, pere, Juge indulgent. il est trop indulgent, fort indulgent envers ses sujets, envers ses enfants, à ses sujets, à ses enfants, &c. indulgent à …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Indulgent — In*dul gent, a. [L. indulgens, entis, p. pr. of indulgere: cf. F. indulgent. See {Indulge}.] Prone to indulge; yielding to the wishes, humor, or appetites of those under one s care; compliant; not opposing or restraining; tolerant; mild;… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • indulgent — ► ADJECTIVE 1) readily indulging someone or overlooking their faults; tolerant or lenient. 2) self indulgent. DERIVATIVES indulgently adverb …   English terms dictionary

  • Indulgent — (lat.), nachsichtig, gütig …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • indulgent — index addicted, benevolent, dissolute, gluttonous, intemperate, lenient, patient, permissive, philanthropi …   Law dictionary

  • indulgent — indulgent:⇨nachsichtig(1) …   Das Wörterbuch der Synonyme

  • indulgent — (adj.) c.1500, from L. indulgentem (nom. indulgens), prp. of indulgere (see INDULGENCE (Cf. indulgence)). Related: Indulgently …   Etymology dictionary

  • indulgent — lenient, *forbearing, tolerant, clement, merciful Analogous words: humoring, pampering (see INDULGE): forgiving, pardoning, condoning, excusing (see EXCUSE vb): benignant, benign, *kind, kindly: mild, gentle (see SOFT) Antonyms: strict Contrasted …   New Dictionary of Synonyms

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.